Cher clavier et chères baskets, voilà une éternitéééééé qu'un fossé s'est installé entre vous.

Mais que s'est-il passé ? Où es passée Miss Evidence ?

Intr

 

Un seul mot résume 2014 : CATASTROPHE !

Alors que je me réjouissais de débuter l'année 2014 avec des rêves sportifs, c'est un scénario détestable qui s'est imposé au fil des mois. J'ai terminé 2013 avec une douleur dans le talon gauche. Sans être vraiment inquiète, j'ai confié mon pied à un grand médecin de la médecine du sport et c'est ainsi que j'ai appris que mon pauvre tendon d'Achille, au niveau de l'insertion, exigeait une période de repos. J'avoue avoir détesté cette réalité. J'avais une peine infinie à l'intégrer dans mes projets et tout simplement dans ma vie. Et puis... j'ai appris le décès de mon papa dans un contexte absolument inhabituel. Son départ et les conditions dans lesquels je l'ai appris m'ont bouleversée. Finalement, une mauvaise chute au mois de février m'a clouée au lit avec une côte fracturée et une entorse de l'épaule. Lorsque j'ai enfin pu reprendre le travail, mon tendon s'est enflammé de plus belle... un vrai cauchemar. A ce jour, reprends très très légèrement la course à pied. Toute ma condition physique s'est envolée et beaucoup trop de kilos sont venus alourdir mes articulations et mon moral. Je déteste le reflet de mon miroir... Perdre ce surplus de poids me semble bien plus difficile qu'un marathon !!!!

Ma vie professionnelle s'est également modifiée depuis le mois de juin. Je n'ai plus d'horaires irréguliers, donc plus de congé en semaine. Mes possibilités de faire du sport sont assez restreintes. Je dois entièrement revoir l'organisation de mes journées pour me dégager du temps libre. Heureusement qu'il me  reste quelques miettes de volonté qui feront triompher mes rêves !!! Mon tendon se fait plus discret. Il me "mord" encore le lendemain de chaque tentative d'entraînement de course à pied. En résumé : C'est compliqué !

Je vais donc reprendre en douceur mes mini-entraînements et surtout garder mon clavier à proximité. J'aurai besoin de tout votre soutien pour rechausser mes baskets comme autrefois !

Amitiés sportives à toutes et à tous.